Sélectionner une page

Retranscription de l’épisode

Bonjour ! Je te souhaite la bienvenue dans Bien avec Soi, le podcast créé pour te permettre de passer d’une vie subie à une vie choisie, dans la pleine expression de ton potentiel et, surtout, en toute autonomie.

Je suis Marie Peyron, coach Pnliste certifiée, et dans ce sixième épisode, on va parler de relation. Plus précisément de communication dans la relation, et de comment communiquer efficacement.

 

Cet épisode est la suite directe de celui de la semaine dernière dans lequel je t’explique qu’il est impossible de ne pas communiquer (je t’invite d’ailleurs à aller écouter l’épisode 5 avant celui-ci si ce n’est pas déjà fait).

L’épisode 5 nous permet de prendre conscience que l’essentiel d’une communication se joue au niveau inconscient.

 

Ton inconscient capte ce que vit l’autre au fond de lui, dont il n’a sûrement pas conscience lui-même, pour s’adapter et faire évoluer la relation.

C’est le lien qui se tisse entre vos inconscients respectifs qui détermine le tour que prend la relation.

C’est la raison pour laquelle il est important de prendre conscience que la signification d’un message est donnée par la réaction qu’il suscite.

Lorsque l’on s’emporte, que nos mots dépassent nos pensées, c’est notre inconscient qui se glisse dans les fêlures de nos armures pour s’exprimer.

 

Aujourd’hui je te propose donc d’intégrer que, en matière de communication efficace, le résultat obtenu compte plus que l’intention.

C’est la réaction de ton interlocuteur qui te renseigne sur l’impact réel que tu as sur lui, et donc la direction que prend l’échange et donc, plus largement, la relation.

 

Une fois n’est pas coutume, prenons un exemple : imagine que tu demandes à tes 10 enfants de ranger leur chambre, mais à la fin de la journée, tu constates que personne n’a rien fait. Penses-tu vraiment que les 10 ont refusé de ranger dans le seul but de te faire sortir de tes gonds ? Ou que les 10 n’en avaient pas envie en même temps ? Non, bien sûr… Donc, si sur 10 personnes, aucune ne fait ce que tu as demandé, c’est que le message n’est pas bien passé. Il est bien sûr possible qu’un ou deux n’aient pas envie de faire ce que tu demandes, mais 10 en même temps, c’est improbable.

A plus petite échelle, peut-être que tu t’évertues à demander à la personne qui partage ta vie de prendre plus part à la gestion de la maison et des tâches ménagères, sans n’obtenir aucun résultat.

Peut-être aimerais-tu que cette même personne te montre plus qu’elle tient à toi.

Dans chacun de ces exemples, comme dans tous les autres, si tu n’obtiens pas satisfaction, c’est peut-être que quelque chose cloche (aussi) de ton côté.

 

Peut-être est-il donc temps pour toi de changer quelque chose dans ta manière de procéder.

 

Voici quelques pistes pour que cela se passe au mieux :

  • Assure-toi que ton interlocuteur, ou la personne à qui tu demandes quelque chose soit disposé et disponible pour écouter ce que tu as à lui dire.
  • Tâche de vérifier que vous vous comprenez bien. Souviens-toi de l’épisode 3, la carte n’est pas le territoire. Peut-être que pour celles et ceux qui t’écoute le terme « ranger » n’a pas la même signification que pour toi. Vous avez chacun une perception différente de la chose… Pour vous comprendre, il faut donc au maximum parler le même langage et vous assurer que vous vous êtes compris sur ce que vous attendez de l’autre.
  • Quand ton interlocuteur ne veut pas faire ce que tu demandes, au lieu de t’énerver ou de te dire qu’il ou elle ne t’aime pas, apprends à accepter le refus et à trouver avec cette personne une ou des solutions alternatives. Une demande implique bien sûr que la personne à qui tu t’adresses à la liberté d’accepter ou de refuser… car sans cette liberté, tu ne formules pas une demande, mais un ordre.

 

Donc ce que je te propose de faire cette semaine, c’est d’identifier au moins un message que tu envoies à l’un de tes proches, ou à un collaborateur, de manière récurrente sans parvenir à ce que ta demande se concrétise, pour y mettre de la conscience et mettre en place les 3 étapes citées précédemment.

Peut-être même qu’une demande que tu formules à plusieurs personnes ne génère jamais aucun résultat auprès de qui que ce soit.

C’est le moment pour toi de prendre en main la manière dont tu formules ta demande.

 

Voili, voilou !

 

Et n’oublie pas que si ce podcast t’a plu, tu peux le partager à un proche qui peut en avoir besoin, tu peux également me noter avec 5 étoiles sur iTunes ou la plateforme de ton choix si cela t’a inspiré, et tu peux aussi me laisser un commentaire, je les lis tous et ça me fait toujours très plaisir. Pour plus d’inspiration, je t’invite à me rejoindre sur tous mes réseaux sociaux, comme Instagram, YouTube ou Facebook, sous le nom de Marie Peyron, et à partager tes publications avec l’hashtag #MPBienavecSoi.