Sélectionner une page

Retranscription de l’épisode

Bonjour ! Je te souhaite la bienvenue dans Bien avec Soi, le podcast créé pour te permettre de passer d’une vie subie à une vie choisie, dans la pleine expression de ton potentiel et, surtout, en toute autonomie.

Je suis Marie Peyron, coach Pnliste certifiée, et dans ce dix-neuvième épisode, nous allons partir à la conquête de la Terre du Milieu.
Dans cet épisode, tu vas découvrir comment tes deux mains peuvent te guider sur la voie de la vie qui t’inspire.

 

Pour être honnête avec toi, ce n’est pas du tout l’épisode que j’avais prévu de te proposer aujourd’hui. Aujourd’hui, je voulais aborder avec toi le thème de l’estime de soi. Le truc, c’est que je ne suis pas du tout contente de ce que j’ai produit sur le sujet… Donc, ce n’est pas grave, ce n’est que partie remise.
Mais je ne voulais pas non plus passer une autre semaine sans rien te livrer.

C’est ainsi que m’est venue l’idée du sujet que je te présente.
Je vais te parler simplement, car je n’ai aucune préparation, mais c’est un sujet que je pense super intéressant, qui peut nous permettre de passer un bon moment ensemble et qui, bien sûr, peut te permettre d’ouvrir une nouvelle brèche dans ta conscience.

Donc, je saute sur l’occasion et je me lance !

 

Aujourd’hui, je t’invite à une réunification de ton être.

Pour cela, j’ai donc envie de te parler d’un sujet que l’on retrouve beaucoup dans la branche « spiritualité », du monde du développement personnel.

Dans tous les courants de pensées, de croyances, de compréhension on trouve cette notion de « trouver l’équilibre », de « droite & gauche » et de « centre ou milieu ».
Que ce soit dans les branches ésotériques de l’hindouisme comme le Tantra ou les enseignements occultes ésotériques occidentaux, tous font référence à ce qu’on appelle des chemins de droite et de gauche, vers l’expérience de l’Unité, de l’illumination ou du Soi Supérieur.

Tout au long de l’histoire, la gauche a toujours été associée à des éléments sombres, radicaux ou sinistres.

D’ailleurs, étymologiquement, « sinistre » signifie « du côté gauche ».

Sans compter que, dans les religions musulmane, chinoise, judéo-chrétienne et même hindoue, la main gauche est associée au côté impur, ce qui explique très probablement pourquoi certaines de ces cultures l’utilisent pour s’essuyer le… derrière !

Donc, le chemin de la gauche, est associé à des parties en nous qui sont généralement combattues, rejetées, refusées, craintes, et ainsi cela devient notre plus grand obstacle intérieur, mais en même temps, la clé de notre libération.

C’est le côté, la voie qui mène à l‘ombre.

En revanche, le « chemin de la droite » est celui qui encourage la poursuite de choses positives telles que surmonter les défauts et les limites personnels, purifier nos péchés et de tout ce qui nous aide à nous connecter à notre « moi supérieur ».

C’est le côté, la voie qui mène à la lumière.

Mais le truc, c’est que nous avons deux mains.

Pas une seule.

Donc, si l’on nourrit le désir de vivre une vie équilibrée, on a besoin d’apprendre à les utiliser de manière équilibrée. 

Pour simplifier l’idée à l’extrême, on pourrait dire que le droitier cherche à améliorer son moi personnel, à surmonter ses défauts, à connaître et dépasser ses limites ; alors que le gaucher cherche à enquêter, cherche à faire face à l’ombre dans sa quête de soins personnels.

Pour avoir une vision moins clivante de l’idée que je te partage aujourd’hui, tu peux te demander quelle partie de toi réagit, a mal ou s’exprime. Quand tu ressens une émotion, une tension ou une douleur… où se situe-t-elle ?

 

J’insiste que le fait que l’idée, ici, n’est pas de créer des cases d’interprétation ultra-rigides dans ta représentation du monde. Il s’agit simplement d’une piste pour trouver un début de réponse.

D’ailleurs, si tu t’autorises à aller au-delà de cette notion, tu vas vite découvrir, ressentir, expérimenter dans ton corps et dans ta chair qu’il n’est pas possible de ne vivre qu’une partie de la réalité.

 

L’équilibre, tel qu’on nous le vend aujourd’hui, n’existe pas.

La vie, c’est comme marcher sur un fil tendu au-dessus du vide. Tu le sais, il est impossible d’avancer tout droit. Un coup tu penches sur la gauche, et à ce moment-là, pour ne pas tomber, c’est à droite que tu vas retrouver l’équilibre. Puis, à force de tirer à droite, tu risques à nouveau de tomber… sauf que cette fois, c’est à gauche que tu dois te tourner pour te relever et continuer ta progression.

On a besoin des deux pour avancer.

Tu as besoin des deux pour avancer.

En ne cherchant qu’à développer ta partie lumineuse, tes qualités, en enterrant aussi profondément que possible ta part d’ombre, tu prends le risque de tomber.

Tu as besoin de cette autre partie de ton être.

Elle est sûrement moins glamour, certes, que la partie qui brille, mais elle est tout aussi indispensable à la bonne marche de ta vie.

 

C’est exactement ce que représente le symbole du Yin et du Yang : à savoir que lorsque tu équilibres les deux opposés, à l’aide de ces opposés, la dichotomie de la droite et de la gauche disparaît.

Ce n’est pas la séparation de ces deux parties qui permette l’illumination et le bonheur.

Non. 

C’est leur union.

 

Personnellement, j’aime penser qu’au commencement, il y avait d’abord l’obscurité.

Contrairement à la lumière, l’obscurité est infinie.

L’ombre seule peut accueillir la lumière.

Si tu entrouvres une porte entre deux pièces l’une sombre, l’autre éclairée, la lumière va s’inviter chez l’ombre, pas l’inverse… C’est donc la présence et l’existence de l’ombre qui permet d’accueillir la lumière.

Donc, sous chaque pierre, chaque rocher, chaque grain de sable… se trouvent les ténèbres.

Et la lumière et les ténèbres ont besoin l’une de l’autre pour naître et croître.

 

Finalement, à moins d’apprendre à embrasser d’abord cette obscurité en toi-même, tu ne pourras jamais poursuivre la lumière de l’amour de soi inconditionnel de façon équilibrée. 

De nombreux enseignements du nouvel âge, très axés cerveau gauche (donc pour les « droitiers ») invitent à se tourner et se connecter aux « chakras supérieurs » et d’éviter les plus bas.

Quel que soit ton vocabulaire, ta culture et tes croyances, une chose est sûre, c’est qu’à long terme, cela finira par s’avérer inefficace.

À moins que les fondations de ta maison ne soient solides et stables, quelle que soit la beauté de ta décoration intérieure et du travail effectué sur la maison elle-même, tôt ou tard, ta maison s’effrite et s’effondre.

 

 EXERCICE

Alors, au début de l’épisode, je t’ai promis une réunification de ces deux parties en toi.

On va le faire maintenant, par une visualisation très simple.

Je te propose d’écouter le protocole en entier d’abord, pour le faire tranquillement ensuite.

Tout d’abord, je t’invite à t’installer confortablement, puis prendre une grande inspiration.

Une fois que tu te sens prête ou prêt, regarde ta main gauche. Par le biais de ton imagination, matérialise une image de la part de ténèbres qui réside en toi. Observe-la, accepte-la, libère-la.

Une fois que tu te sens à l’aise avec cette image, repose ta main gauche sur tes genoux, ferme les yeux et reprend une grande inspiration.

Recommence le processus avec ta main droite où tu matérialises ta part de lumière.

Une fois que c’est fait, reviens au milieu. Ressens ces deux parties en toi.

Pour finir, matérialise les deux images dans tes deux mains, en même temps. Les ténèbres dans ta main gauche et la lumière dans ta main droite et joins tes mains (un peu comme pour prier), en fermant les yeux, en respirant calmement.

 

Laisse ton corps te dire quand est-ce que le processus est fini. 

Voilà.

 

Je m’arrête là pour aujourd’hui.

Ca sort un peu de ce que j’ai l’habitude de te proposer, mais ça m’a fait du bien, d’échanger avec toi sur le sujet. J’espère que ça t’a plu aussi.

Si c’est le cas, je t’invite bien sûr à mettre une review et à partager à cet épisode.

Comme d’habitude, n’hésite pas à ré-écouter cet épisode pour en saisir toutes les notions.

 

Si tu veux voir les notes du podcast, ne serait-ce que pour avoir le protocole, elles se trouvent sur mariepeyron.com/podcast/p19.

 

Je t’embrasse, je te souhaite un excellent week-end et je te dis à la revoyure.